KeemiaBlog et actualitésRÉUSSIR SON ACTIVATION RSE : LES 3 RÈGLES D’OR

RÉUSSIR SON ACTIVATION RSE : LES 3 RÈGLES D’OR

2 février 2022

Face à l’accélération du changement climatique et à l’atteinte des limites des ressources planétaires, 90% des consommateurs attendent des marques qu’elles s’engagent et les aident à mieux consommer (1) et 66 % des consommateurs sont prêts à payer plus pour consommer responsable(2). La RSE constitue dès lors un argument business et un levier de communication efficace pour les entreprises. Le problème, c’est que seuls 41% font confiance aux entreprises qui se fixent des engagements en faveur de la société et de la planète(3) et 60% estiment que les marques proposent des produits responsables pour améliorer leur image(4). L’activation RSE est donc un bon moyen de valoriser ses actions concrètes et redéfinir le lien de confiance avec les consommateurs.

Keemia vous livre ses conseils pour communiquer vos engagements RSE, éduquer et engager le shopper à vos côtés au travers de vos activations.

#1 Adopter une tonalité engagée… et engageante 

Les cibles de votre communication RSE, qu’elles soient internes ou externes, ont de plus en plus tendance à être sceptiques face aux discours des entreprises les soupçonnant de “greenwashing” et d’autres messages parfois pompeux. Un engagement responsable n’est pas une opportunité « business » ou « marketing ». C’est une conviction profondément ancrée dans la stratégie de l’entreprise, incarnée par sa direction et partagée par l’ensemble de ses collaborateurs. La réconciliation passera donc par des actes concrets plutôt que par des éléments de discours. Il vous faudra définir une tonalité qui fait réellement transparaître les valeurs que vous portez haut et fort. La clé, pour éviter les RSE faux-pas ? Placer l’honnêteté, l’empathie et la spontanéité au cœur du langage que vous utilisez. Il est fondamental d’utiliser des mots justes, appuyés par des preuves concrètes et accessibles.

  • Voici quelques exemples de tonalité:
  • MISER SUR LE COLLECTIF pour engager le consommateur dans une action commune
  • VALORISER LES PETITS PAS pour montrer que les petits gestes font les grandes actions
  • JOUER LE CONTREPIED pour interpeller le consommateur
  • FAIRE DES JEUX DE MOTS pour une communication propriétaire

#2 Proposez des mécaniques d’activations participatives et inédites

Parce qu’aujourd’hui il faut faire participer et créer de l’interaction pour réellement engager le consommateur. Les marques doivent rivaliser de créativité pour être pédagogue, délivrer du contenu sans être ennuyeux et surtout valoriser au mieux leurs engagements RSE.

Le mot d’ordre sera donc : LUDIQUE.

Avec des vélos connectés pour concrètement engager le consommateur, qui va pédaler par exemple pour une cause. Avec des PLV ingénieuses qui expliquent le parcours des déchets, leur mode de recyclage. Ou encore avec de la Réalité Virtuelle ou de la Réalité Augmentée pour apporter de la modernité et de l’expérientiel au discours.

#3 Embarquez l’interne

Selon une étude menée en 2020, 71 % des salariés se disent « pas ou mal informés » sur la politique RSE de leur entreprise(5). Il faut donc communiquer en interne pour mobiliser un maximum de collaborateurs dans les actions RSE que vous avez prévues. Vos employés seront les premiers ambassadeurs de vos engagements. Vous pouvez créer un événement spécifique dans les locaux de l’entreprise ou dupliquer l’activation shopper.

N’oubliez pas de leur donner du contexte : pourquoi on fait ça ? Quel impact ? Responsabilisez une ou plusieurs personnes pour porter le discours en interne, déployez des réunions de travail sur des thématiques précises, proposez des formations, en commençant par les managers pour qu’ils portent le discours.

Enfin, n’oubliez pas de valoriser les actions de chacun avec des newsletters spécifiques sur ces sujets et de façon régulière.

De consommateur à consom’acteur, d’entreprise à entreprise engagée, l’activation eco-engagée est en marche ! 
Avec l’importance que les consommateurs, les salariés, et les sociétés donnent aujourd’hui à la RSE, il va falloir, pour les marques trouver les moyens de se différencier, par le ton choisi, les visuels mais aussi les actions pour convaincre !

(1) Oney 2020 / Baromètre LSA 2019
(2) Rapport Global Corporate Sustainability 2015 de Nielsen
(3) AirLiquide
(4) Oney 2020 / Baromètre LSA 2019
(5) Observatoire 2020 « Salariés et entreprises responsables », mené par Des Enjeux et des Hommes et ekodev, auprès de 1 016 salariés du secteur privé issus d’entreprises de plus de 250 salariés.